Le Clan des Brigandes présente : « L’Âge des Veilleurs – Évadés de Babylone » (livre de Maxime Billaud)

Pour vous procurer le livre, c’est ici : https://lesbrigandes.com/livres/
Maxime Billaud est écrivain et musicien, il s’est également intéressé de près au problème de l’éducation.
En 2014, il participe à la création du groupe de musique Les Brigandes en tant que guitariste et arrangeur des chansons.
Depuis 2006, il collabore avec Joël LaBruyère (auteur-compositeur des chansons du groupe Les Brigandes) au sein du collectif d’artistes que celui-ci a rassemblé et promeut la création de communautés fraternelles pour lutter contre l’uniformisation culturelle de la société industrielle.
Par ce livre, Maxime Billaud transmet de manière romancée l’esprit et le combat qui animent le Clan des Brigandes.

Synopsis :
« Aujourd’hui ou demain dans l’Âge noir. L’Empire mondial a triomphé de la conscience humaine qui s’est abandonnée à la technologie.
On annonce un messie pour unifier artificiellement les hommes et les peuples dans la religion unique du bien-être terrestre.
Mais, dispersée au milieu des masses hypnotisées, l’antique légion se rassemble.
La Table Ronde a retrouvé des chevaliers pour relever le défi de l’époque : faire jaillir une force nouvelle capable de s’opposer aux armées de l’Empire.
L’éternelle guerre de Troie fait rage et les forces de l’esprit ont de quoi prouver leur bravoure tant le combat semble déséquilibré.
Du fond des âges résonne la devise du plus grand ennemi que l’Empire ait jamais connu : « S’il n’y a pas de moyen, j’en inventerai un ! » (Hannibal Barka).
Ainsi, nous chantons l’épopée des nobles âmes du clan de Sidion, comme des flammes au cœur de la nuit, les graines d’une nouvelle chevalerie. »

Le mystère des agents jésuites : contre-enquête sur le cas Annick Lovinfosse

Communiqué du groupe des Brigandes, divisé en 3 parties :
1) Pourquoi des services jésuites veulent la destruction du Clan des Brigandes ?
2) Comment les jésuites fabriquent des agents inconsciemment manipulés
3) Un cas d’école de ces agents manipulés : Annick Lovinfosse, l’ennemie des Brigandes

Cette vidéo contient des révélations exclusives sur les autorités ecclésiastiques qui ont manipulées Annick Lovinfosse contre Joël Labruyère et le clan des Brigandes !

Pour voir notre vidéo complémentaire « Qui est Annick Lovinfosse, l’ennemie des Brigandes ? » : https://www.youtube.com/watch?v=HgD6ESO2pQA

Les Brigandes – Là-Haut (suivi de commentaires par Joël LaBruyère)

Joël Labruyère, auteur-compositeur des Brigandes, commente la chanson des Brigandes « Là-Haut ».
Il y aborde : le Christianisme, la Gnose, la Bible et ses origines, l’Ancien et le Nouveau Testament, les Eglises de Pierre et Jean, que représente Jésus-Christ et est-il compatible avec les anciennes traditions de l’Antiquité.
L’émission se termine par une autre chanson du 9ème album des Brigandes : « Quand on dort tout au bord de l’abîme ».

Entretien avec Joël Labruyère sur Nous Sommes Partout : « Ce qui dérange le système, ce sont les initiatives dissidentes »


Le clan des Brigandes fait l’objet d’attaques médiatiques depuis plusieurs semaines. Que reproche-t-on aux chanteuses qui ont fait le choix de vivre avec leurs familles en communauté ? Tout et n’importe quoi… C’est pourquoi Nous Sommes Partout a souhaité demander à Joël Labruyère, le directeur artistique des Brigandes pourquoi la communauté dérange tant.


LIRE L’ENTRETIEN SUR LE SITE DE « NOUS SOMMES PARTOUT » :
https://www.noussommespartout.fr/joel-labruyere-les-brigandes-ce-qui-derange-le-systeme-ce-sont-les-initiatives-dissidentes/une/

DEUX NOUVEAUTÉS dans la boutique des Brigandes : Les impressions sur textile de Chrystelle et le livre « L’Âge des Veilleurs » de Maxime !

Nous venons de sortir deux nouveaux produits, disponibles sur notre boutique en ligne : www.lesbrigandes.com/boutique

1) Des impressions sur textiles, réalisées par l’Atelier de peinture des Brigandes. Il s’agit des peintures de Chrystelle, qui sont maintenant disponibles en petit format (30x30cm) et donc à un prix plus abordable : 75 € (frais de port compris).
Vous y trouverez une panoplie de peintures représentant des scènes de différentes mythologies, du monde chevaleresque ou viking, ou encore d’animaux fantastiques.
Pour voir ou commander ces œuvres : https://lesbrigandes.com/impression-sur-textile-encadree/

Impression sur textile encadrée

2) « L’Âge des Veilleurs », roman écrit par Maxime Billaud, arrangeur musical du groupe Les Brigandes.
Ce livre écrit il y a plus de dix ans n’était plus édité depuis plusieurs années : il est maintenant disponible ! Loin d’avoir perdu sa pertinence, ce roman d’anticipation est toujours d’actualité dans l’époque que nous vivons.
286 pages, 22 €
Pour lire la présentation de l’ouvrage ou le commander : https://lesbrigandes.com/livres/

L’Âge des Veilleurs

Pour commander par voie postale :
BARKA PRODUCTIONS
Le Gazel
34330 LA SALVETAT SUR AGOUT
FRANCE

Joël Labruyère sur le satanisme (« Undercover n°9 – septembre 2003 »)

Dans son article calomnieux qui nous était consacré, Rivarol a diffusé un extrait sorti de son contexte de l’ancienne revue de Joël Labruyère « Undercover ».
Jérôme Bourbon (Rivarol) y sous-entendait béatement que Joël Labruyère est un « sataniste » – accusation absurde au vu de l’émission que nous venons de sortir (« Satanisme : que fait la police ? (1ère partie) ») ainsi que de la 2ème partie qui va très prochainement être mise en ligne, et qui traite justement des sacrifices de sang.

Pour ceux que ça intéresse, nous diffusons ici le dossier complet sur le satanisme qui était paru dans le n°9 d’Undercover (septembre 2003). Ce dossier était un ensemble d’écrits produits par des personnes se revendiquant elles-mêmes du satanisme : la meilleure façon de présenter un courant de manière objective n’est-elle pas de présenter ses propres écrits ?
Par contre, citer ce dossier en prétendant qu’il s’agit de la pensée de Joël Labruyère est d’une mauvaise foi sans limites.
Mais nous comprenons Bourbon : les catholiques dogmatiques dans son genre sont trop ignares pour faire la différence entre la Gnose – sagesse antique immémoriale et pleine de Vertu – et le satanisme le plus noir. Après tout, les deux se situent en dehors de l’Eglise, donc seul le Diable peut les inspirer !

Pour télécharger le dossier sur les écrits satanistes extrait d’Undercover 9 : ici
(Nous avons aussi mis le sommaire de ce n° d’Undercover : dénonciation de la souffrance animale et de la déforestation, dossier contre le cannabis, mise en lumière de la politique destructrice de l’homosexualité révolutionnaire, etc. Des thèmes qui indiquent que l’auteur est un fervent sataniste bien entendu)

Pour revoir la vidéo de réponse à Rivarol : ici

Récapitulatif : nos réponses aux dernières attaques médiatiques

Nous regroupons ici les différentes vidéos que nous avons publiées suite aux dernières calomnies médiatiques, amplifiées et répétées au niveau national.
Ceux qui voudront se faire un avis pourront ainsi consulter ces différents documents. N’hésitez pas à les faire circuler et à les partager, pour contrebalancer la propagande des médias aux ordres !
Rappelons que, comme nous le mentionnons dans une vidéo, nous portons plainte pour diffamation contre plusieurs médias suite à cette campagne de propagande noire.

1) Notre communiqué sur cette campagne médiatique diffamatoire (10/01/2020) : https://le-clan-des-brigandes.fr/2020/01/10/enquete-sur-les-brigandes-une-chasse-aux-sorcieres-communique-du-groupe-les-brigandes/

2) Vidéo complémentaire, réalisée en mars 2018 à propos de cette affaire, évoquée à l’époque dans le Nouvel Obs (avant qu’une enquête soit diligentée) : https://www.youtube.com/watch?v=qqooeecITL4

3) Bilan sur l’enquête, pour ceux qui s’intéressent de plus près à cette affaire et veulent connaitre les détails : https://le-clan-des-brigandes.fr/2020/01/17/les-brigandes-bilan-sur-lenquete-pour-assassinat-en-belgique/ (il est utile de lire les quelques infos écrites dans cet article: elles se trouvent sous la vidéo)

4) Vidéo spéciale en réponse à Rivarol, qui reprend les calomnies des médias mainstream afin de continuer sa propagande anti-Brigandes, commencée il y a plusieurs années : https://le-clan-des-brigandes.fr/2020/01/16/jerome-bourbon-rivarol-contre-les-brigandes/

Le combat continue, on ne se laissera pas descendre par la propagande.

Pour ceux qui veulent nous soutenir, quelques euros par mois peuvent suffire à nous aider grandement ! C’est ici :


Vous voulez nous soutenir ? Des dons mensuels de toutes petites sommes peuvent nous aider grandement ! C’est ici :

Choisissez le montant de votre don




Un catholique qui prend la défense des Brigandes (Lettre ouverte à Jérôme Bourbon)

Nous diffusons ci-dessous le mail que nous avons reçu d’une personne venue plusieurs fois nous voir à La Salvetat sur Agout. Cet homme a écrit une lettre ouverte à Jérôme Bourbon de Rivarol – lettre qu’il nous a copiée et autorisée à diffuser.
Nous vous la reproduisons intégralement, en masquant ses nom et prénom :

 

Monsieur Bourbon,

Je m’appelle XXXXXXXXXXXX, j’ai 52 ans et, comme vous, je suis Catholique de rite tridentin – bien que je ne sois pas sédévacantiste, mais mettons cette différence de côté.
Je ne vous ferai pas ma biographie, mais j’ai beaucoup baroudé et j’ai notamment vécu un certain temps en Espagne, où j’ai côtoyé de près les milieux phalangistes (ma femme est Espagnole).
Je suis régulièrement vos vidéos avec Florian Rouanet.
Et… j’ai rencontré les Brigandes chez elles à plusieurs reprises ! Ce qui m’amène à vous écrire.

En effet, contrairement à vous qui, apparemment, n’avez jamais été leur rendre visite, je me suis quant à moi rendu plusieurs fois à La Salvetat sur Agout. Ce groupe musical a en effet réussi à attirer mon attention par les thèmes de certaines chansons, par l’esprit très français qu’il incarne, ainsi que par le souffle frais qu’il apporte dans le milieu culturel verrouillé par le politiquement correct. Je suis du genre à aimer la rencontre physique, qui est pour moi le meilleur (si ce n’est l’unique) moyen de se rendre réellement compte de la nature d’une personne. C’est pourquoi j’ai été à la rencontre des Brigandes, chez elles. Et j’y suis retourné à plusieurs reprises. J’ai même passé 3 jours en leur compagnie, au sein de leur Clan. J’ai mangé à la table de Mr Labruyère, oui.
Nous ne sommes pas d’accord sur le plan métaphysique, cela va de soi, et nous en avons même débattu – en toute courtoisie. Je ne les suis pas sur plusieurs aspects, notamment la défense d’une Franc-Maçonnerie chrétienne.
Mais par contre, cette communauté est indéniablement engagée dans un combat contre :

•  Le mondialisme
•  L’islamisation de l’Europe
•  La destruction de l’ordre naturel et de nos racines
•  L’abrutissement de la jeunesse et la culture américaine qui véhicule drogue, jouissance sans entraves, matérialisme consumériste, etc.

Rien que pour cela…

Lire la suite

Les Brigandes : Bilan sur « l’enquête pour assassinat en Belgique »

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’affaire, il est préférable de prendre connaissance de notre bref communiqué du 10 janvier 2020, avant de regarder la vidéo ci-dessous.

(Vidéo réalisée en décembre 2019 à l’intention de la police, et rendue publique après la médiatisation de janvier 2020)

Sophie, décédée en 2011, est utilisée malgré elle 8 ans plus tard dans une plainte ignoble pour « assassinat » déposée contre Joël Labruyère et le Clan des Brigandes.
Dans cette vidéo, Joël Labruyère et le Clan des Brigandes expliquent les intérêts de cette plainte et l’histoire de Sophie. Alexis, l’ex-mari de Sophie, témoigne aussi sur cette affaire.

Trois informations doivent être soulignées :

1) L’accusation d’assassinat, ainsi que la plupart des autres accusations, reposent sur un seul « témoin » : Annick Lovinfosse.
Il est bon de visionner la vidéo qui explique ce cas instable et très dérangé (« Qui est Annick Lovinfosse, l’ennemie des Brigandes ? »), et de prendre connaissance de la lettre de rétractation qu’elle a écrite en 2011 après une de ses nombreuses accusations mensongères portée contre notre groupe – déposée en l’occurrence auprès de la CAF. C’est la dernière fois qu’elle revenait publiquement sur une de ses accusations mensongères, et elle écrivait dans cette lettre :
« J’ai mêlé la CAF à mon délire de persécution et dénoncé des choses dont je ne sais en réalité rien, ou déformées par mon désir de nuire à ces personnes qui m’avaient beaucoup blessée. J’espère donc que mon précédent courrier, calomnieux, ne nuira en aucun cas à des gens qui n’ont probablement rien à se reprocher. »
Nous sommes 8 ans plus tard dans la vie d’Annick Lovinfosse : 8 ans à continuer à prendre des médicaments très puissants, voire d’autres substances que nous ne voudrions pas citer. 8 ans à ruminer rancœur et jalousie dans un nuage de dépression. Comment cette personne, source unique du « témoignage » sur un prétendu « assassinat », peut-elle continuer à être prise au sérieux ? C’est une question que tous ceux qui relayent son accusation devraient se poser s’ils agissaient avec honnêteté, et non avec un esprit partisan et des intentions nuisibles.

2) Les calomniateurs disent qu’Alexis n’était qu’un « mari de circonstance » pour Sophie, puisqu’il l’a épousée 3 semaines avant son décès. C’est une insulte ignoble envers cet homme, qui a profondément aimé sa femme, avec qui il était en concubinage depuis 2009, mais qu’il a épousé sur demande de celle-ci 3 semaines avant son décès – afin de sceller symboliquement leur union.
Les rats ne reculent devant rien pour essayer de semer le doute…

3) Nous allons porter plainte pour diffamation contre plusieurs médias, suite aux accusations calomnieuses qu’ils ont collées à notre nom lors de cette dernière campagne nationale. Parmi les cibles de cette plainte, nous avons ajouté l’hebdomadaire de la droite nationale Rivarol, qui s’est épanché dans des calomnies pires encore que celles des autres médias du système.

Jérôme Bourbon (Rivarol) contre Les Brigandes

Joël Labruyère, avec Antoine et Ruedi du Clan des Brigandes, s’expliquent sur les attaques venant du directeur de Rivarol, Jérôme Bourbon.
Dans cette vidéo, nous ne revenons pas sur la genèse des premières attaques de Rivarol, davantage expliquées dans cet article de novembre 2017 : https://le-clan-des-brigandes.fr/2017/12/06/reponse-a-rivarol-porcinet-persiffle-et-signe/ (à consulter pour plus de précisions sur cette affaire)

Nous ne nous justifions pas non plus sur les accusations grotesques « d’assassinat », car nous avons déjà abordé ce sujet dans les deux vidéos suivantes :
https://www.youtube.com/watch?v=Rssuu8JuoT0 (janvier 2020)
https://www.youtube.com/watch?v=qqooeecITL4 (mars 2018)
Et une nouvelle vidéo, qui donne tous les détails nécessaires sur l’histoire de la défunte dont il est question, va être diffusée très prochainement !