Depuis quelques jours, la communauté catholique traditionnaliste de Riaumont, de Liévin, est cartonnée par tous les médias : une enquête a été ouverte pour des faits de pédophilie au sein de la communauté et une plainte pour viol aurait été déposée.

Ne nous étant pas penchés sur l’affaire, nous ne nous prononcerons pas sur celle-ci et n’avons d’ailleurs aucun intérêt à le faire.
Il faut simplement savoir que cette communauté catholique est, toutes proportions gardées, relativement dissidente par rapport au Système et, ce qui est d’autant plus gênant pour celui-ci, qu’elle a un impact sur la jeunesse avec son école hors-contrat et son mouvement de scoutisme. Il n’est donc pas étonnant que les médias s’acharnent sur elle pour la descendre. Et, pour avoir subi nous aussi les méthodes médiatiques, il est possible que les accusations qui la visent soient entièrement bidonnées ou, du moins, en grande partie exagérées. Nous savons à quel point on peut faire dire n’importe quoi à des « témoignages » : la communauté de Riaumont n’est peut-être pas plus pédophile que nous serions une secte lugubre et criminelle ! Les médias raffolent de ce genre d’affaires et des amalgames qu’ils peuvent en tirer, mais taisent par contre les affaires de pédophilie qu’on pourrait inévitablement trouver dans d’autres religions comme l’islam ou le judaïsme.

Au vu de ces accusations, nous nous demandions si Jérôme Bourbon projetait de faire un copier-coller des articles de presse de ses collègues du Système pour son journal Rivarol ? Méthode qu’il sait si bien utiliser. Avec un titre accrocheur du genre « Quelle est cette secte noire qui se cache derrière la communauté de Riaumont ? ». Et là, ce n’est pas trois témoins et demi, mais 200 témoignages que pourraient récolter M. Bourbon ! Des sites catholiques comme Contre-Info ou Le Salon Beige pourraient ensuite reprendre le dossier pour dévoiler la « vérité » au grand jour, de concert avec les médias du Système.

Sachant comment la méthode a fonctionné pour la terrible secte des Brigandes, nous conseillons à Jérôme Bourbon et ses copains de ne pas manquer cette nouvelle occasion, quitte à passer outre le fait gênant que, cette fois-ci, c’est une communauté catholique qui est visée…