Écrit en français par l’auteur

L’idée fausse la plus répandue à propos des Brigandes est qu’elles sont fascistes, d’extrême droite, etc.
En fait, ils ne sont ni à droite ni à gauche, ils sont au-dessus.

(Cette expression est attribuée à Charles De Gaulle mais ce n’était pas vrai de De Gaulle, il était
centriste, pas au-dessus.)

Par « ci-dessus », je veux dire qu’ils sont comme le LSD pour l’esprit. Ils assouplissent les voies neuronales
rigides dans le cerveau qui amortissent et rendent routinière notre pensée et notre comportement. Tout
comme le LSD est parfois utilisé pour soigner les toxicomanes et pour la dépression, écouter Les
Brigandes est un traitement pour la dépression personnelle et culturelle. Heureusement, la prescription
d’un médecin n’est pas nécessaire. Il n’y a absolument aucun danger à écouter Les Brigandes, sauf le
danger d’être surpris, d’être enchanté, de vivre à nouveau le monde comme un petit enfant.

L’enchantement de Les Brigandes est une chimie combinant l’imagination lyrique unique, les belles
voix, l’allure féminine, la chorégraphie habile, les charmants costumes, l’instrumentation talentueuse, et
les arrangements musicaux excellent.

Il y a aussi quelque chose d’invisible que je ne peux pas stipuler, qui a à voir avec l’unique esprit de
corps de vivre en tant que clan, dédié à une vie spirituelle et séparé de la pollution mentale, morale et
physique du monde. Ils ont renoué avec un monde spirituel qui est tout à fait étranger à l’esprit
occidental d’aujourd’hui. Il était le plus fort dans notre passé lointain, mais a presque complètement
disparu au cours des vingt ou trente dernières années.

Un deuxième point: ironiquement, la gauche les attaque bien qu’ils remplissent la vision gauchiste
d’une vie utopique. Ils travaillent en équipe, mais, paradoxalement, chaque membre conserve et
exprime d’une manière encore plus complète ses talents uniques. Ils ne sont pas « aliénés de leur
travail », pour employer l’expression par laquelle les marxistes dénoncent la relation écrasante entre la
classe ouvrière et le capital.

Les gauchistes qui sont offensés par Les Brigandes ne comprennent pas que, si la culture et la politique
dominantes qui sont alimentées aux masses étaient niaisement Droitiste aujourd’hui, pas niaisement
Gauchiste aujourd’hui, les Brigandes seraient également critiques à l’égard de la Droite. Et des gens
serait attaquer Les Brigandes en tant que communistes, anarchistes, hippies, etc.

C’est parce qu’ils ne sont ni à droite, ni à gauche. Ils sont au-dessus.

John Griffey, Texas