Wikipédia est à compter parmi les fers de lance de l’uniformisation de la pensée. Je veux savoir quelque chose ? Je l’écris dans Google, je regarde sur Wikipédia, et voilà ! Plus besoin de recherche personnelle. Le monde entier a désormais la même source, sans se poser de questions sur sa fiabilité.

Et pourtant, la fiabilité de Wikipédia pose un gros problème : les informations remplissant Wikipédia doivent provenir de « sources fiables » du point de vue de la wikipolice, c’est-à-dire provenir de sources officielles. Ainsi, Wikipédia n’est que le transmetteur de la pensée globale et normalisée par le système. Tout le monde peut y ajouter son grain de sel, apporter des informations et des précisions, mais la wikipolice veille, elle valide ou elle interdit.

Nous le remarquons sur le wikipédia des Brigandes, où des éléments faux et calomnieux ne peuvent pas être retirés (car ils ont été préalablement écrits dans un média !) et où des éléments de description simplement factuels sont aussitôt retirés car ils donnent une image positive du groupe, donc passent pour de la propagande.

En fouillant dans les « discussions » au sujet de la construction de l’article sur Les Brigandes, on trouve ce constat écrit par une personne apparemment lucide :

•  La doxa imposée par la Wikipolice est que les sources qu’elle assimile à l’extrême droite ne sont pas des sources, alors que celles d’ultra-gauche sont au-dessus de tout soupçon (c’est une réalité, faut faire avec). Donc, sur un tel sujet, on aura fatalement des sources incomplètes, non sincères voire injurieuses, et donc polluées.

•  Le style musical du groupe est facile à définir, deux heures passées à écouter leur production suffisent, c’est du pop-rock 60’s qui évoque nettement les Kinks avec des incursions dans le brit-pop 90’s, la ballade country, et parfois d’évidentes inspirations de Arcade Fire, mais comment le dire, lorsque les sources antifas se bornent à dire que c’est très nul et très mauvais ? (Or, musicalement, c’est objectivement assez bon).

Tout est dit, et on comprendra dès lors la raison d’être de Wikipédia : il est l’outil de normalisation mentale qui tire sa substance de la doxa officielle du système, et de ses relais extrémistes appelés « d’ultragauche ». La véritable opposition au système, appelée quant à elle « extrême-droite », est par principe subjective et non fiable.

On pourra relever que sur le Wikipédia des Brigandes, la source Rivarol est considérée comme « fiable », alors que d’autres sources normalement classifiées « extrême-droite » (comme TV Libertés) sont refusées. On peut citer des propos écrits dans Rivarol, mais pas des propos d’une de nos émissions faites à TV Libertés ou à Meta TV. La raison est très simple : Les Brigandes étant l’émanation d’une terrible secte noire, Rivarol a a priori raison lorsqu’il nous dénonce, alors que d’autres médias catalogués d’extrême-droite mais plus favorables à notre égard sont supposés faire de la propagande !

Wikipédia fonctionne selon un parti pris évident, sous couvert d’outil démocratique avec lequel chacun peut apporter sa pierre – du moment qu’elle a été tamponnée par la doxa dominante !

Ainsi, face à l’impossibilité d’obtenir un article Wikipédia objectif sur le groupe des Brigandes, nous avons décidé de faire notre propre « Wikipédia des Brigandes » sur notre site. Le consulter : http://lesbrigandes.com/le-vrai-wikipedia-des-brigandes