Non, ce n’est pas la réincarnation de Jimi Hendrix au bras d’une Brigande !
Samedi 12 août à la Salvetat-sur-Agout, Chrystelle des Brigandes a été sauvée d’une agression de l’antifa par un sympathique Congolais. Ce dernier a menacé les sbires du « collectif antifa des hauts cantons de l’Hérault » qui ont reculé après avoir tenté de convertir à l’islam le garçon nommé Djiloo. Il a crié à Claude Bensignor de la GPU anti-identitaire : « je vais te manger toi ! », et tout s’est terminé par des rires et un festin en l’honneur de Djiloo.
Djiloo a promis qu’il chanterait prochainement une chanson avec les Brigandes.
Il ne renoncera pas à ses dieux ancestraux pour le fantôme d’Allah que ses ancêtres n’ont pas connus et dont ils n’auraient pas aimé la charia. Djiloo veut promouvoir un retour en Afrique pour les noirs arabisés, afin qu’ils retrouvent les génies de cette terre merveilleuse.
Djiloo interprétera « C’est mon droit ! » sur le nouveau CD des Brigandes à paraître en Octobre.
Aux dernières nouvelles, selon l’antifa bien informé par le Ministère de l’Intérieur qui lui désigne les cibles à attaquer, les Brigandes seraient une imitation du Klu Klux Klan ! (sic) Vous avez bien lu.
On en rigole malgré des allégations qui méritent un procès pour diffamation (dix femmes à Sion ?), sauf que tout recours est vain car le juge donnerait raison à l’antifa !
Le « Collectif antifachiste des Hauts Cantons » est tenu par un certain Claude Bensignor qui se prétend chasseur de nazis devant l’Eternel. Les Brigandes lui ont recommandé d’aller en Argentine où il doit bien rester un peu de gibier centenaire. Car les SS sont devenus rares dans la Montagne Noire.  Mais à présent on voit des Africains identitaires s’en prendre à l’antifa djihadiste. Quelle époque !

 


Djiloo et Chrystelle